Pro-âge : quand vieillir devient tendance

Share
  • juin 15, 2019
  • 4 mins de temps de lecture

Pro-âge : quand vieillir devient tendance

Maud Merlini
Maud Merlini

“Age-defy”, “slow-age”, “well-aging” remplacent de plus en plus le terme “anti âge” sur les emballages et dans les campagnes de publicités des produits cosmétiques. Dans la presse, les jeunes femmes font aussi un peu plus de place à leurs aînées quinquagénaires (et +). C’est la tendance du pro-âge, qui consiste à s’éloigner de l’idéal de beauté défini par la jeunesse éternelle.

En 2007, une marque de cosmétique a mené une étude sur 1450 femmes âgées de 50 à 64 ans dans 9 pays à travers le monde et conclut que "la Beauté n'a pas d'âge"(1). Dix ans après, la beauté selon les femmes suit une direction plus affirmée puisque parmi plus de 10 000 femmes interrogées, 70% estime que la beauté est quelque chose que l’on définit soi-même(2).

Face à ces femmes plus émancipées et plus confiantes en elles-mêmes, plusieurs marques cosmétiques adoptent donc des stratégies pro-âge. Elles valorisent les femmes de plus de 50 ans, autrefois mises de côté dans le secteur de la cosmétique, et leur dédient des produit spécifiques. Certaines travaillent un discours moins négatif vis-à-vis du vieillissement et mettent en avant des bénéfices moins correctifs, comme l’amélioration de l’éclat. D’autres encore, considérant le vieillissement comme inéluctable, construisent un argumentaire pour “bien vieillir”, s’adressant à des tranches d’âge plus larges et plus jeunes.

Seppic prend part à cette beauté de l’âge en proposant des ingrédients et en imaginant des formules qui répondent aux nouvelles attentes des consommateurs, quelque soit leur âge.

Répondre spécifiquement aux besoins des peaux matures

Les femmes de 55 ans et plus constituent un groupe démographique important et croissant pour le marché de la beauté, avec un réel pouvoir d’achat. Elles attendent une réponse spécifique aux changements de leur peau (aux Etats-Unis, on estime à 64% le pourcentage de femmes de plus de 55 ans utilisant des produits de beauté, qui recherchent des produits conçus spécifiquement pour leur âge(3).). En particulier, l'hydratation est une des attentes les plus plébiscitées à ce moment de leur vie.

HETEROSIDES est l’ingrédient «cica» idéal pour entretenir le capital beauté des peaux matures en douceur: il booste l’ensemble des mécanismes naturels restructurant la barrière cutanée. L’hydratation est améliorée, la peau est visiblement plus lisse (effet lissant in vivo sur un panel de moyenne d’âge de 59 ans: -36% vs placebo en 28jr, à 0.2%).

Sublimer le vécu

Aujourd’hui, la lutte à tout prix contre les rides, le combat acharné contre l’affaissement, l’ère du jeunisme sont assez révolus pour ces femmes. Par exemple, en France, 80% des femmes de 55 ans et plus estiment que se sentir à l'aise est plus important que d'avoir l'air parfaite(3). Elles adhèrent mieux à des solutions à la fois correctrices et sublimatrices de leur vécu et de leur peau.

TIMECODE™, un lipoaminoacide biovecteur de glycine et biomimétique de PalGly, la molécule du bien-être, est la solution pour une longévité harmonieuse de la peau. Il neutralise l’inflamm’aging, renforce l’architecture de la peau et améliore le réseau micro-vasculaire.

Seppic intègre cet actif dans la “Crème jeunesse Fraîcheur du teint” (EU07143). Formulé à 1%, il permet de diminuer visuellement les rides en 1 mois et demi (in vivo) et illumine le teint en seulement 14 jours (ex vivo). La texture mixte - riche mais non grasse - de cette formule est obtenue par l’association gagnante MONTANOV™ 202 + MONTANOV™ 82 et apporte du confort à la peau. La présence de SEPIPLUS™ 400 renforce le toucher “silicone-like” de la crème. Le teint est lumineux et la peau est confortable, douce avec un fini mat.

Crème jeunesse Fraîcheur du teint

Vieillir sainement

Avec le vieillissement de la population, les habitudes de vie saines deviennent de plus en plus courantes, pour une qualité de vie présente et future. La peau n’y fait pas exception. Selon une étude menée au Royaume-uni auprès de 5000 femmes, 62,4% pense désormais que “l’anti-âge” consiste à “prévenir” les effets du vieillissement de la peau(4), plutôt que d’essayer de les corriger.

ASPAR’AGE™, le nouvel actif wesource™, est un extrait d’algue rouge Asparagopsis armata et protège la peau d’un stress endogène via une approche unique : il régule le vieillissement contagieux (in vitro). En effet, le vieillissement amène un surnombre de cellules sénescentes caractérisées par des modifications fonctionnelles et morphologiques. Ces cellules produisent par ailleurs un “Sécrétome Messager de Sénescence”, affectant les cellules jeunes avoisinantes et accélérant les signes du vieillissement.

Testé in vivo à 2% dans la formule “Younger Look” Gel Crème (EU07510), l’actif améliore la perception de l’âge en 28 jours, puisque l’évaluation visuelle révèle que la peau des volontaires paraît plus jeune. Aussi, on mesure -13% de volume de rides. Cette formule préserve la jeunesse de la peau tout en apportant de la fraîcheur, de la légèreté et de la douceur. SEPIMAX ZEN™ renforce la stabilité de ce gel crème. SEPINOV EMT 10™ stabilise la formule et favorise l’étalement. Il participe aussi à l’effet frais de la formule; quant au LANOL 2681, il apporte un toucher doux et léger.

Pour aller plus loin dans la tendance du “vieillir sainement”, l'âge devrait aussi être abordé d'une manière beaucoup plus globale car beaucoup de facteurs liés à nos modes de vie influent sur l'apparence de notre peau : exposition au soleil ou aux écrans des objets connectés, la pollution, le sommeil, le stress, …

Lier la beauté à ces facteurs, plus qu’à une tranche d’âge, apparaît comme une opportunité !
Découvrez cette autre approche pro-age et indépendante de l’âge, proposée par Seppic, dans notre nouveau livret !

“Younger Look” Gel Crème

Pro age

Recevez tous les mois notre Beauty Impulse sur votre fil d'actualité Linkedin en vous abonnant au Seppic account.

(1) © Dove Pro Age
(2) ©Philips Global Beauty survey - 2017, avec plus de 10 000 femmes.
(3) “Authentic ageing” will appeal to mature consumers - Mintel, Mai 2018
(4) ©Étude « Skin Thinking » menée sur 4 963 femmes britanniques âgées de 18 à + de 60 ans (2018)