Pellicules et équilibre du cuir chevelu

Share
  • mai 10, 2021
  • 5 mins de temps de lecture

Pellicules et équilibre du cuir chevelu

Les pellicules sont un problème courant qui touche environ 50% de la population adulte dans le monde(1). Même si toutes les zones géographiques sont concernées, les consommateurs asiatiques s’en inquiètent plus que les autres. En effet, en Chine, les pellicules sont la préoccupation numéro 1 en matière de soin capillaire, où plus de la moitié des consommateurs expriment leurs inquiétudes à ce sujet(2). En comparaison, seuls 15% des consommateurs britanniques s’en soucient, bien après de nombreux autres problèmes capillaires (en 9e position)(2). L'analyse des produits lancés au cours de ces 5 dernières années souligne également le continent asiatique comme le marché moteur de cette catégorie. 45% de tous les nouveaux produits destinés au soin des pellicules dans le monde l’ont été en Asie où un TCAC* 2016-2020 de 3,82% a été observé. Au Japon, les lancements anti-pelliculaires représentent 11% du total des nouveautés capillaires. En Chine, ils représentent 15%, et en Inde, 23%(3). Il est intéressant de noter que même si d'autres régions comme l'Amérique latine et la zone Afrique - Moyen-Orient ont une volumétrie de produits moins importante, elles ont malgré tout enregistré un TCAC de 5% et 16% respectivement dans cette catégorie.

Les pellicules sont des squames généralement blanchâtres ou jaunâtres, dispersées sur le cuir chevelu et les cheveux, et associées à des démangeaisons, bien que celles-ci ne soient pas systématiques. Différents types de pellicules (sèches ou grasses) existent et la distinction avec d'autres troubles du cuir chevelu, comme, par exemple, la dermatite séborrhéique, la sècheresse, le psoriasis, etc. est parfois difficile à faire. On associe également souvent les pellicules à une présence anormalement élevée de la levure «Malassezia furfur», et dans le cas des pellicules grasses, à une production importante et / ou à une composition spécifique des lipides, bien que le rôle du sébum dans ce processus ne soit pas clairement établi(1). Enfin, les pellicules ont un impact sur le bien-être et l'estime de soi des consommateurs et c'est pourquoi l’efficacité des soins anti-pelliculaires est leur attente numéro 1.

Toutefois, chaque pays a des attentes produits particulières ainsi que des réglementations plus ou moins exigeantes. Au Japon, par exemple, les produits anti-pelliculaires sont rattachés à la catégorie quasi-drug (QD) et ne peuvent contenir que des ingrédients QD, qu’il s’agisse d’actifs ou d’additifs. En Chine, la confiance des consommateurs va aux molécules pures avec une efficacité et un mécanisme d’action prouvés. En Inde, l’influence des prescriptions médicales a rendu le marché extrêmement exigeant en termes d’efficacité et de compétitivité des actifs anti-pelliculaires. L’Amérique Latine et la zone Afrique-Moyen-Orient aspirent à des produits performants, mais également respectueux de l’équilibre du cuir chevelu. En effet, les revendications concernant un cuir chevelu sain et équilibré sont en vogue. Et même si les consommateurs attendent de l’efficacité, ils veulent aussi augmenter leur bien-être et éviter les produits trop agressifs.

LIPACIDE™ C8G, la solution idéale pour les marchés chinois et japonais 

Mis au point grâce à la technologie AMINOVECTOR™ de Seppic, le LIPACIDE™ C8G est une molécule pure basée sur une glycine, un acide aminé important retrouvé dans le FNH**, greffée à une chaîne en C8 biosourcée, connue pour ses propriétés antimicrobiennes(4). Introduite sur le marché par Seppic, cette molécule est devenue l’actif dermopurifiant phare du catalogue. Elle est listée en Chine et également enregistrée QD en tant qu’additif, la rendant ainsi bien adaptée à ces marchés. Grâce à sa structure, LIPACIDE™ C8G lutte contre la prolifération de Malassezia furfur. Lors d’une étude portant sur des volontaires souffrants de dermatite séborrhéique, les niveaux de desquamation, d’irritation et de production de sébum du cuir chevelu ont été évalués après deux mois de traitement impliquant au moins une application rincée tous les trois jours. Dès 5 shampooings, LIPACIDE™ C8G a démontré une forte efficacité en divisant quasiment par 3 le nombre de squames et l’irritation par 2. La sécrétion de sébum est réduite de 40%. L’étude montre par ailleurs que, plus on utilise le shampooing, plus l’efficacité augmente. Après 15 shampooings, il n’a plus été observé de squames ni d’irritation sur les volontaires. Le cuir chevelu a été considéré comme normal, et non plus gras.

SEPICIDE™ G, la solution idéale pour le marché indien 

SEPICIDE™ G est un conservateur naturel conforme à Cosmos avec une forte activité antimicrobienne. C’est donc également un actif dermopurifiant performant, capable de cibler les cuirs chevelus à pellicules. Tout d’abord, une étude in-vitro a montré une action antimicrobienne contre Malassezia furfur similaire au zinc pyrithione et plus importante que la piroctone olamine. Lors d’une étude in-vivo portant sur 31 volontaires (hommes et femmes) avec des pellicules, le nombre de pellicules a été mesuré après un mois de traitement avec 3 à 4 applications rincées par semaine. Chaque application comprenait un massage du cuir chevelu d’une minute, jusqu’à ce que le shampooing mousse, et un temps de pose d’une minute avant de rincer et de sécher les cheveux avec une serviette. L’évaluation des pellicules a été réalisée par un dermatologiste. SEPICIDE™ G a été testé contre la piroctone olamine à des concentrations comparables. Après 28 jours de traitement, il a été montré une réduction significative des pellicules de 66,5% pour SEPICIDE™ G contre une réduction significative de 49,4% pour la piroctone olamine, confirmant ainsi in-vivo la meilleure efficacité de SEPICIDE™ G.

 

FLUIDIPURE™ 8G, la solution idéale pour les marchés sud-américains et afrique-moyen-orientaux  

Se basant sur la même molécule active que le LIPACIDE™ C8G, mais mélangé à des sucres hydratants et sous forme liquide, FLUIDIPURE™ 8G a une efficacité similaire mais est plus simple à formuler. Lors d’une étude portant sur 46 volontaires ayant un cuir chevelu gras, irrité, malodorant et avec des pellicules, l’irritation du cuir chevelu ainsi que le nombre de pellicules ont été mesurés après un mois de traitement avec une application rincée tous les trois jours. FLUIDIPURE™ 8G a été testé contre placebo. Le placebo n’a montré aucune efficacité significative aussi bien sur l’intensité de l’irritation que sur le nombre de pellicules, alors que dès 5 shampooings, FLUIDIPURE™ 8G a démontré une efficacité significative en réduisant l’irritation et les pellicules de 19% et 15% respectivement. Après 10 shampooings, une réduction de 38% et 47% a été respectivement atteinte.

Avec une évolution globale du marché vers des ingrédients anti-pelliculaires plus verts et plus doux, LIPACIDE™ C8G, SEPICIDE™ G et FLUIDIPURE™ 8G représentent des solutions particulièrement intéressantes. En tant que poudre pure biosourcée dérivée de la technologie AMINOVECTOR™ et déjà bien établie sur le marché, LIPACIDE™ C8G est un ingrédient phare, approuvé QD et listé en Chine, capable d’intéresser et de convaincre les marchés chinois et japonais. SEPICIDE™ G, une solution performante, verte et conforme à Cosmos, comparée à la piroctone olamine et au zinc pyrithione, montre un dossier solide pour convaincre et convenir au marché indien. Enfin, le FLUIDIPURE™ 8G, biosourcé, est une solution compétitive, facile à utiliser et l’actif le plus doux de cette sélection, et donc bien adapté aux marchés sud-américains et moyen-orientaux.

Apprenez-en plus sur wesourcebeauty.com

* Taux de croissance annuel composé
** Facteurs Naturels d'Hydratation

(1) Borda LJ, Wikramanayake TC. Seborrheic Dermatitis and Dandruff: A Comprehensive Review. J Clin Investig Dermatol. 2015 Dec;3(2):10.13188/2373-1044.1000019. doi: 10.13188/2373-1044.1000019. Epub 2015 Dec 15. PMID: 27148560; PMCID: PMC4852869.
(2) Mintel, How brands are catering for different hair textures
(3) Mintel data base
(4) Huang CB, Alimova Y, Myers TM, Ebersole JL. Short- and medium-chain fatty acids exhibit antimicrobial activity for oral microorganisms. Arch Oral Biol. 2011;56(7):650-654. doi:10.1016/j.archoralbio.2011.01.011

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4852869/pdf/nihms754376.pdf