Cosmetofood: Notre potager littoral à usage cosmétique

Share
  • janvier 25, 2021
  • 10 mins de temps de lecture

Cosmetofood: Notre potager littoral à usage cosmétique

La cosmetofood a inondé le marché cosmétique depuis plusieurs années maintenant. L'huile de pépins de raisin, le lait de coco, le beurre de cacao, les extraits de blé, les extraits de baies et autres super aliments riches en minéraux et vitamines sont apparus dans toutes les catégories cosmétiques. Ces ingrédients ont connu un fort engouement car ils rassurent les consommateurs: ils paraissent familiers, sains, puisqu’on peut les manger, et rendent les cosmétiques plus naturels. Avec la recherche continue d'un mode de vie plus sain, la beauté cosmetofood semble avoir de beaux jours devant elle. Découvrons ensemble une nouvelle vague d'ingrédients remarquables originaux combinant durabilité et bien-être.

LES LÉGUMES DU FUTUR

À la fin du XXe siècle, un constat a été fait: notre alimentation est devenue moins diversifiée et moins saine que celle de nos ancêtres1. La perte de diversité des céréales et des légumes disponibles pour les consommateurs a été identifiée comme une source d’appauvrissement de notre alimentation et considérée comme l’une des préoccupations  environnementales actuelles majeures par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture2. Une quête pour la redécouverte des vieux légumes, tombés en disgrâce, a alors été initiée et a conduit à la réintroduction en culture d'espèces oubliées.

À la même époque, des inquiétudes ont commencé à émerger quant à la résistance des cultures face à des conditions climatiques de plus en plus difficiles comme la sécheresse, dans les environnements chauds, ou les inondations, dans les zones côtières3.

Une catégorie de plantes s’est alors démarquée et est apparue comme la candidate idéale pour, à la fois, diversifier notre alimentation, et mieux résister aux conditions de culture difficiles: les plantes halophytes. Les «halophytes» sont une catégorie de plantes capables de survivre dans un environnement salin, comme les zones côtières exposées à l'eau de mer. Ces plantes ont alors été considérées comme les légumes du futur

QUELS SONT-ILS ? ET OÙ LES SOURCER ?

who_are_they_and_where_to_source_them

Toutes les plantes halophytes ne sont pas comestibles. Néanmoins, si on regarde les sources historiques, on peut identifier plusieurs plantes connues pour leur usage alimentaire traditionnel (parfois oublié)4. On retrouve ainsi plusieurs plantes à fort potentiel comme le plantain corne de cerf, le fenouil marin, le panicaut maritime, la chicorée épineuse, la grande passerage etc. Beaucoup de ces plantes sont des plantes eurasiennes que l'on trouve couramment en Europe (Europe de l'Ouest, de l'Est et du Sud) et sur le pourtour méditerranéen.

En France, la Bretagne est un territoire important pour l'agriculture et même la première région productrice de légumes5. Avec ses nombreuses zones côtières exposées à l'eau de mer, elle est un incubateur idéal pour la culture des plantes halophytes et la diversification des cultures. Grâce au potentiel de ce territoire, notre filiale bretonne, Biotech Marine, a pu dévoiler le potentiel de ces «légumes littoraux du futur» pour des applications cosmétiques. Cinq légumes font désormais partie de notre offre cosmetofood nouvelle génération.

1. LE CHOU MARIN, UN DÉLICE NOBLE

sea_kale_the_high_valued_delicacy

Le chou marin (Crambe maritima) est peut-être le légume le plus connu de notre portefeuille, car son cousin, le chou, est lui-même bien connu. Cette plante était déjà cultivée dans la Rome antique et en Grèce et a été mentionnée par Pline l'Ancien6. Il qualifie la plante de remède anti-scorbut utilisé par les marins. Aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, il était très apprécié en Europe et était considéré comme un mets délicat. Sa culture était à la mode dans les jardins des classes sociales supérieures7. Le chou marin était cultivé par exemple dans les jardins de Versailles8. En Angleterre, le chou marin était «très largement utilisé» comme légume, selon le livre de cuisine populaire «Mrs Beeton's Book of Household Management»9, dans lequel il est considéré comme un type d'asperge. Malheureusement, les stocks sauvages ont été sévèrement réduits en Grande-Bretagne par sa collecte alimentaire sauvage jusqu'à ce que la pratique soit interdite au début du XXe siècle. Le chou marin est tombé en disgrâce10. En France, il est devenu une espèce protégée11 12 13. Considéré comme un légume à fort potentiel, le chou marin a été promu et réintroduit en culture en Grande-Bretagne et dans le nord de la France à la fin du XXe siècle14 15. Au début du XXIe siècle, les chefs l'ont remis à la mode16.

DÉCOUVREZ NOS EXTRAITS DE CHOU MARIN

Deux extraits de chou marin sont disponibles pour les bienfaits de la peau et des cheveux. BLUE SEAKALE SC est un extrait huileux antioxydant présentant des propriétés apaisantes (-43% de réactivité cutanée après 28 jours), une protection cellulaire ralentissant les processus de vieillissement (protection du renouvellement cellulaire et du capital jeunesse) et un renforcement de la barrière cutanée (booster de céramide II). Le second extrait, BLUE SEAKALE HC est un extrait hydrosoluble démontrant des bienfaits capillaires comme une amélioration de la brillance et de la douceur ainsi que des effets protecteurs antioxydants.

2. LA BETTERAVE MARITIME, L’ANCÊTRE DE LA FAMILLE DES BETTERAVES

sea_beet_the_ancestor_and_the_guardian_of_the_beet_family

La betterave maritime (Beta maritima), également appelé la bette maritime, a des références très anciennes. Ses feuilles sont consommées comme légume depuis la préhistoire, comme en témoignent des découvertes néolithiques. La culture a probablement commencé dès le deuxième millénaire avant notre ère au Proche-Orient. Plusieurs formes cultivées ont commencé à apparaître et ont donné naissance à de nouvelles espèces avec de nouveaux traits génétiques au fil des siècles. Parmi ces nombreux descendants, on retrouve la betterave à sucre, la betterave des champs, la betterave, la blette et bien d'autres. De nos jours, la ressource génétique de la betterave maritime est considérée comme précieuse, contenant plus de gènes de résistance à des conditions stressantes, comme des conditions climatiques difficiles ou un stress biologique, et est utilisée pour affiner et sélectionner des souches de betteraves sucrières (ou d'autres types de betteraves) plus résistantes17 .

DÉCOUVREZ NOTRE EXTRAIT DE BETTERAVE MARITIME

 SEA SATIN ™ est un extrait huileux antioxydant naturel démontrant des bienfaits pour les cheveux (+ 22% de satisfaction brillance et + 14% de satisfaction volume, après 28 jours). Il peut également être utilisé pour apaiser la peau et la protéger du stress oxydatif.

3. L’INULE PERCE-PIERRE, UN REMÈDE STIMULANT

golder_samphire_the_tonic_remedy

L’inule perce-pierre (Inula crithmoides) est une plante pour laquelle moins d'informations sont disponibles. Originaire d’Europe occidentale et de la région méditerranéenne, les jeunes pousses, feuilles et boutons floraux de cette plante sont comestibles (ce que l’on appelle «ħażura»). Dans toute l'Europe, ce légume était mariné ou cuit, le plus souvent utilisé comme condiment. Les racines de cette plante ont également été utilisées par les Libanais comme tonique18. Dans ce pays, où la plante est commune, elle a été identifiée assez tôt comme un bon candidat pour la culture saline19.

DÉCOUVREZ NOTRE EXTRAIT D’INULE PERCE-PIERRE

INULA HC est un extrait huileux de l’inule perce-pierre présentant de fortes propriétés antioxydantes. Ses autres propriétés le rendent adapté aux peaux et cheveux secs, comme on l'observe chez les seniors. L’action lipidifiante (+ 73% de lipides totaux et + 87% de lipides polaires testés sur cultures de cellules de kératinocytes), les propriétés énergisantes pour un meilleur renouvellement cellulaire et une prévention du ralentissement métabolique, sont les principales caractéristiques du produit. INULA HC  présente également des bénéfices pour la fibre capillaire: brillance, douceur et amélioration de la prise de couleur (testée dans un shampooing colorant) ont été observées. 

4. LE FENOUIL MARIN, LA PLANTE AROMATIQUE RAFRAÎCHISSANTE

sea_fennel_the_flavoring_refreshing_plant

Le fenouil marin (Crithmum maritimum), aussi appelé la criste marine, est un légume très aromatique décrit comme ayant un goût légèrement salé, quelques notes de céleri, suivies de notes légères de fenouil commun et d'écorces d'agrumes verts avec un arrière-goût piquant. Le fenouil marin a des utilisations culinaires existantes dans de nombreux pays européens. Les feuilles sont lavées, coupées en petits morceaux et préparées pour les salades servies avec une vinaigrette. Un nouveau format de poudre de fenouil marin, utilisé comme colorant aromatique, a été étudié par des chercheurs italiens afin d’augmenter l'aspect sensoriel de certains plats traditionnels et soutenir la création de nouvelles recettes20 21 22.

DÉCOUVREZ NOS EXTRAITS DE FENOUIL MARIN

NATIVE ESSENCE ™, un extrait huileux de fenouil marin, apporte de l'éclat à la peau et la protège de la pollution atmosphérique. La barrière cutanée est renforcée (booster de céramide). Nous proposons également un autre type d'extrait, CELTOSOME ™ CRITHMUM MARITIMUM, issu de notre technologie durable CELTOSOME ™. Ce produit est une poudre pure concentrée en cellules souches de fenouil marin. C'est un ingrédient anti-âge complet aux propriétés anti-rides, fermeté, éclaircissante et radiance.

5. LE PANICAUT MARITIME, UN FRUIT DÉFENDU

sea_holly_a_forbidden_fruit

Le panicaut maritime, (Eryngium maritimum), aussi appelé le houx de mer ou chardon maritime, a eu une longue tradition de consommation23. Les racines charnues étaient consommées cuites ou confites. Les racines ont un goût et un arôme sucrés comparables à ceux des carottes, et après traitement thermique des panais et des châtaignes24. Ils étaient surtout populaires en Angleterre. Le panicaut maritime y est d’ailleurs cultivé dans les jardins depuis l'époque médiévale, comme par exemple dans les jardins de l'abbaye de Westminster, les jardins botaniques ou encore  dans le jardin physique d'Édimbourg depuis 168323. À l'époque élisabéthaine, on croyait même que c'était un puissant aphrodisiaque. Il est nommé dans un discours de Falstaff de Shakespeare25:

Dans de nombreuses régions côtières, le panicaut maritime est cependant l'une des espèces végétales les plus rares et les plus menacées. Elle est répertoriée sur certaines listes rouges (par exemple en Lituanie, en Estonie, en Norvège, en Israël, le long de la mer Noire russe). Depuis le début du XXe siècle, elle est menacée d'extinction locale dans certains pays européens et elle est protégée par la loi23.

DÉCOUVREZ NOTRE EXTRAIT DE PANICAUT MARITIME

Notre technologie durable CELTOSOME ™, nous permet de proposer un extrait de cette plante protégée dans tant de pays. CELTOSOME ™ ERYNGIUM MARITIMUM, est une poudre pure concentrée en cellules souches de panicaut maritime. Elle apporte fermeté et hydratation cutanée.

LA SOLUTION IDÉALE POUR UNE NOUVELLE VAGUE D’INGRÉDIENTS COSMETOFOOOD

Les préoccupations liées à la diversité et la durabilité des cultures ont commencé à gagner en popularité auprès des consommateurs. Sur les tables, des “légumes oubliés» réapparaissent. Poussés par une volonté de vivre plus sainement, les consommateurs ont commencé à redécouvrir de vieux légumes locaux, traditionnels, sains et considérés comme authentiques. Les chefs et les consommateurs les rendent à nouveau à la mode et de plus en plus de sites Web montrent comment les utiliser et les cuisiner26 27. Notre quintet de légumes littoraux, le chou marin, la betterave maritime, l’inule perce-pierre, le fenouil marin et le panicaut maritime, combinent une approche saine et durable avec des bénéfices cosmétiques significatifs, répondant ainsi aux attentes actuelles des consommateurs.

 

(1) Khoury, C.K.; Bjorkman, A.D.; Dempewolf, H. & co. 2014, Increasing homogeneity in global food supplies and the implications for food security. PNAS. 111 (11) : 4001–4006.

(2) United Nations. World Summit on Sustainable Development. August 29, 2002

(3) Julian Siddle: Seawater holds key to future food (ang.). BBC News, 2008. [dostęp 2010-02-08].

(4) S.A. Petropoulosa, A. Karkanisa, N. Martinsb & co., 2018, Edible halophytes of the Mediterranean basin: Potential candidates for novel food products, Trends in Food Science & Technology 74: 69-84. 

(5) Agreste Bretagne – Les cahiers régionaux – Juillet 2014 - 1

(6) Marian Nowiński: Dzieje upraw i roślin ogrodniczych. Warszawa: Państwowe Wydawnictwo Rolnicze i Leśne, 1977.

(7) Matthew Biggs, Jekka McVicar, Bob Flowerdew: Wielka księga warzyw, ziół i owoców. Warszawa: Dom Wydawniczy Bellona, 2007, s. 86–87. ISBN 83-11-10578-2.

(8) Notice historique sur le potager du Roi, à Versailles, par M. Le Roi Reliure, 1847

(9) Beeton, Isabella (1861). Mrs Beeton's Book of Household Management. London: S. O. Beeton. p. 1150.

(10) https://www.independent.co.uk/life-style/food-and-drink/news/seaweed-kale-you-ll-love-sea-kale-9210281.html 

(11) https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/92782/tab/statut

(12) P. Lacroix, J. Le Bail, 2006, Plan de conservation en faveur du choux marin en région Pays de la Loire (PDF)

(13) https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/530002117/tab/commentaires )

(14) Péron, J.Y. and Dubost, D., 1992, Revalorization of lost vegetables: a contribution to preservation of genetic resources, Acta Hortic. 318, 263-270 / 

(15) A. Sanyal & G. Decocq, 2015, Biological Flora of the British Isles: Crambe maritima, Journal of Ecology, 103 769–788

(16) https://www.theguardian.com/lifeandstyle/allotment/2009/mar/02/blogpost 

(17) Beta maritima, the origin of beets (Enrico Biancardi, Leonard W. Panella & Robert T. Lewellen, 2012)

(18) Environment and Resources Authority (Malta), BIOSNIPPET ISSUE 46 (PDF)

(19) Zurayk, R. A.; Baalbaki, R., 1996, Inula crithmoides: A candidate plant for saline agriculture, Arid Soil Research and Rehabilitation. 10 (3): 213–223. 

(20) https://web.archive.org/web/20150123060800/http://www.gimcw.org/plants/Crithmum.maritimum.cfm 

(21) M. Renna, M. Gonnella, 2012, The use of the sea fennel as a new spice-colorant in culinary preparations, Int. Journal of Gastronomy and Food Science, 1(2) 111-115

(22) M. Renna, 2018, Reviewing the Prospects of Sea Fennel (Crithmum maritimum L.) as Emerging Vegetable Crop, Plants 7(4): 92

(23) Maike Isermann and Paul Rooney, 2014, Biological Flora of the British Isles: Eryngium maritimum, Journal of Ecology, 102 789–821 

(24) https://atlas.roslin.pl/plant/6960 

(25) Falstaff, Act 5, scene v, "The Merry Wives of Windsor", William Shakespeare

(26) https://www.producebusinessuk.com/supply/stories/2015/11/04/sea-beet-uk-chefs-go-wild-for-spinach-s-coastal-cousin 

(27) http://www.chefs-inspiration.com/en/